Pagine

domenica 30 settembre 2012

Forchette alla riscossa!


Eccezionalmente la foto di questa domenica si moltiplica per 5! Infatti, non sono riuscita a scegliere un’unica creazione tra i lavori di un amico che “maltratta” le forchette per farne oggetti di decorazione! L’ispirazione è arrivata dal web e ora le postate tremano in fondo al cassetto!

Exceptionnellement, la photo de ce dimanche se multiplie par 5! En effet, je n’ai pas su choisir une seule création parmi les réalisations d’un ami qui « maltraite » les fourchettes pour en faire des objets de déco! L’inspiration arrive du web et à présent, les couverts tremblent au fond de leur tiroir !






Iniziativa del blog Bimbumbeta

venerdì 28 settembre 2012

Dans ma maison, Prévert


Jacques Prévert est un de mes poètes favoris. J’aime l’apparente simplicité qui cache une profonde réflexion, l’ironie fine qui remet en question les conventions, les jeux linguistiques qui ne sont jamais gratuits.
« Dans ma maison », une de mes poésies préférées en absolu, est à lire à voix haute ou à écouter dans la célèbre version d’Yves Montand. Bonne poésie!

Jacques Prévert è uno dei miei poeti preferiti. Amo l’apparente semplicità che nasconde una profonda riflessione, la sottile ironia che rimette in questione le convenzioni, i giochi linguistici mai gratuiti.
“A casa mia”, una delle mie poesie predilette in assoluto, deve essere letta ad alta voce o ascoltata nella celebre versione di Yves Montand. Buona poesia!


Dans ma maison vous viendrez D'ailleurs ce n'est pas ma maison Je ne sais pas à qui elle est Je suis entré comme ça un jour Il n'y avait personne Seulement des piments rouges accrochés au mur blanc Je suis resté longtemps dans cette maison Personne n'est venu Mais tous les jours et tous les jours Je vous ai attendue Je ne faisais rien C'est à dire rien de sérieux Quelquefois le matin Je poussais des cris d'animaux Je gueulais comme un âne De toutes mes forces Et cela me faisait plaisir Et puis je jouais avec mes pieds C'est très intelligent les pieds Ils vous emmènent très loin Quand vous voulez aller très loin Et puis quand vous ne voulez pas sortir Ils restent là ils vous tiennent compagnie Et quand il y a de la musique ils dansent On ne peut pas danser sans eux Faut être bête comme l'homme l'est si souvent Pour dire des choses aussi bêtes Que bête comme ses pieds gai comme un pinson Le pinson n'est pas gai Il est seulement gai quand il est gai Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste Est-ce qu'on sait ce que c'est un pinson D'ailleurs il ne s'appelle pas réellement comme ça C'est l'homme qui a appelé cet oiseau comme ça Pinson pinson pinson pinson Comme c'est curieux les noms Martin Hugo Victor de son prénom Bonaparte Napoléon de son prénom Pourquoi comme ça et pas comme ça Un troupeau de bonapartes passe dans le désert L'empereur s'appelle Dromadaire Il a un cheval caisse et des tiroirs de course Au loin galope un homme qui n'a que trois prénoms Il s'appelle Tim-Tam-Tom et n'a pas de grand nom Un peu plus loin encore il y a n'importe qui Beaucoup plus loin encore il y a n'importe quoi Et puis qu'est-ce que ça peut faire tout ça Dans ma maison tu viendras Je pense à autre chose mais je ne pense qu'à ça Et quand tu seras entrée dans ma maison Tu enlèveras tous tes vêtements Et tu resteras immobile nue debout avec ta bouche rouge Comme les piments rouges pendus sur le mur blanc Et puis tu te coucheras et je me coucherai près de toi Voilà Dans ma maison qui n'est pas ma maison tu viendras.


A casa mia verrete 

Del resto non è casa mia 
Non so di chi sia 
Ci sono entrato un giorno 
Non c'era nessuno 
Soltanto dei peperoncini rossi appesi al muro bianco
Ci sono restato molto in questa casa 
Nessuno è venuto 
Ma tutti i giorni e tutti i giorni 
Vi ho attesa. 


Non facevo niente
Cioè niente di serio
A volte la mattina
Imitavo le voci degli animali
Urlavo come un asino
Con tutte le mie forze
E mi piaceva
E poi giocavo con i miei piedi
Sono intelligentissimi i piedi
Vi portano lontano
Quando volete andare lontano
E poi quando non volete uscire
Stanno lì vi fanno compagnia
E quando c’è musica ballano
Non si può ballare senza di loro
Bisogna essere stupido come lo è spesso l’uomo
Per dire cose tanto stupide
Come stupido come i piedi allegro come un fringuello
Il fringuello non è allegro
È allegro solo quando è allegro
E triste quando è triste o né allegro né triste
Ma poi sappiamo cos’è un fringuello?
D’altronde non si chiama realmente così
L’uomo ha chiamato quel uccello così
Fringuello fringuello fringuello fringuello
Come sono curiosi i nomi
Martin Hugo di nome Victor
Bonaparte di nome Napoleone
Perché così e non così?
Un branco di bonaparti passa nel deserto
L’imperatore si chiama Dromedario
Ha un cavallo di cassa e registratori di corsa
In lontananza galoppa un uomo con solo 3 nomi
Si chiama Tim-Tam-Tom e non ha un gran nome
Più lontano ancora c’è una persona qualunque
Molto più lontano ancora c’è una cosa qualunque
E poi tutto ciò che importa

A casa mia tu verrai
Penso ad altro ma penso solo a questo
E quando sarai entrata in casa mia
Toglierai tutti tuoi vestiti
E resterai immobile nuda in piedi con la tua bocca rossa
Come i peperoncini rossi appesi sul muro bianco
E poi ti stenderai e mi stenderò vicino a te
Ecco
A casa mia che non è casa mia tu verrai.


mercoledì 26 settembre 2012

Il fiore del mercoledì, numero 3



Siamo arrivati al terzo fiore, trovate i primi cliccando qui e qui.

  • Formare un anello di 6 cat.
  • 5 cat., [1 m.a, 2 cat. ], ripetere [] 5x e chiudere con m. bassissima
  • In ogni spazio cat.: 1 m. bassissima, 1m.b., ½ m.a., 1 m.a., 1 m.alta doppia, 1 m.a., ½ m.a., 1m.b., 1m.bassissima



Nous voilà arrivés à la troisième fleur, vous pouvez trouver les premières en cliquant ici et ici.
  • Former un anneau de 6 chaînettes
  • 5 ch., [1 bride, 2 ch.], répéter [] 5x et fermer par 1 m. coulée
  • Dans chaque arceau : 1 m. coulée, 1m.serrée., ½ bride, 1 b., 1 br.double, 1br., ½ br., 1m.s., 1m.c




domenica 23 settembre 2012

Mare, ancora mare...


Il calendario segna l’inizio dell’autunno ma qui a sud persiste l’estate, testarda e dispettosa. Noi l’assecondiamo tanto più volentieri che ora le spiagge sono deserti, silenziose e pulite. Io, da brava formica, preparo la mia riserva invernale di sassi, legnetti e pezzetti di vetro levigati…

Le calendrier indique le début de l’automne, mais ici dans le sud, l’été têtu et taquin, persiste. Nous nous soumettons volontiers à sa loi d’autant plus qu’en cette période, les plages sont désertes, silencieuses et propres. Et moi, en brave fourmi, je prépare ma réserve hivernale de cailloux, morceaux de bois et bouts de verre polis…

Con questa foto partecipo all'iniziativa di Bimbumbeta: la foto della domenica
Avec cette photo, je participe à l'initiative de Bimbumbeta: la photo du dimanche



venerdì 21 settembre 2012

Sables mouvants, Prévert


Oggi, Prévert, semplicemente.
Aujourd’hui, Prévert, tout simplement.

Démons et merveilles 
Vents et marées 
Au loin déjà la mer s'est retirée 
Et toi 
Comme une algue doucement caressée par le vent 
Dans les sables du lit tu remues en rêvant 
Démons et merveilles 
Vents et marées 
Au loin déjà la mer s'est retirée 
Mais dans tes yeux entr'ouverts 
Deux petites vagues sont restées 
Démons et merveilles 
Vents et marées 
Deux petites vagues pour me noyer.


Sabbie mobili
 
Demoni e meraviglie
Venti e maree
In lontananza già il mare si è ritirato
E tu
Come un'alga dolcemente accarezzata dal vento
Nelle sabbie del letto ti muovi sognando
Demoni e meraviglie
Venti e maree
In lontananza già il mare si è ritirato
Ma nei tuoi occhi socchiusi
Due piccole onde sono rimaste
Dèmoni e meraviglie
Venti e maree
Due piccole onde per farmi annegare.

mercoledì 19 settembre 2012

Il fiore del mercoledì, numero 2



Oggi è mercoledì, uncinetto pronto? Passiamo al fiorellino numero 2!
La numero 1 è visibile cliccando qui.
  • Formare un anello di 6 cat.
  • 2 cat. 11 m.alte (chiudere con m. bassissima)
  • 2cat, saltare 1 m del giro precedente, 1 m. bassa e ripetere : si ottengono 6 archi
  • In ogni “arco”: 1 m. bassissima, 1m.b., ½ m.a., 1 m.a., 1 m.alta doppia, 1 m.a., ½ m.a., 1m.b., 1m.bassissima





Aujourd’hui mercredi, à vos crochets ! Passons à la fleur numéro 2 !
La numéro 1 est visible en cliquant ici.
  • Former un anneau de 6 chaînettes
  • 2 ch. et 11 brides (fermer par une m.coulée)
  • 2 ch., passer une m. du tour précédent, 1 m. serrée et répéter pour obtenir 6 arceaux
  • Dans chaque arceau : 1 m. coulée, 1m.serrée., ½ bride, 1 b., 1 br.double, 1br., ½ br., 1m.s., 1m.c

 

domenica 16 settembre 2012

Fuochi antifotogenici


Questa settimana la mia foto della domenica dovrebbe chiamarsi la foto del sabato sera.
Non so voi ma io sono affascinata dai fuochi artificiali. Purtroppo sono difficili da fotografare (ma più verosimilmente sono io ad essere impedita) e l’unica foto decente che sono riuscita a scattare ieri sera durante la festa rionale è questa…

Cette semaine, ma photo du dimanche devrait s’appeler la photo du samedi soir.
Je ne sais pas vous mais moi, je suis fascinée par les feux d’artifice. Malheureusement il est difficile de les photographier ( plus vraisemblablement c’est moi qui ne suis pas douée) et la seule photo décente que j’ai réussi à faire hier soir durant la fête du quartier est celle-ci…



sabato 15 settembre 2012

Creare, decorare, arredare e viaggiare con i tessuti

Ricordate la staffetta dei blog? Ogni 15 del mese, tanti blog diversi affrontano lo stesso argomento.
Quando ho scoperto il tema di questo mese, non ho avuto esitazione ! Il caso ha voluto che quest’estate io abbia avuto la gioia di incontrare dal vivo un’amica “virtuale” originaria del Messico. Tra i suoi molti regali, tutti graditissimi, spicca una stuoia di lana proveniente dal suo paese. Mi ha raccontato di averla comprata nel mercato artigianale di Valle de Bravo da una signora nativa di uno di questi gruppi etnici: náhuatl, matlalzinca o purépecha…  Il tessuto è morbido e potrei usarlo come sciarpa ma per ora, l’ho sistemato sul tavolo da pranzo in bella vista. Chi frequenta il mio blog sa che preferisco lasciar parlare le immagini, vi invito quindi nel mio soggiorno dove splende un po’ di calore messicano… Ringrazio la mia cara amica per avermi concesso il permesso di pubblicare  il ritratto dell’ artigiana senza età.

Créer, décorer, aménager et voyager avec les tissus
« LeRelais des blog », vous vous rappelez ? Tous les 15 du mois, plusieurs affrontent le même argument.
Quand j’ai découvert le thème de ce mois, je n’ai eu aucune hésitation ! Par un heureux hasard, cet été, j’ai eu la joie de rencontrer « pour de vrai » une amie virtuelle originaire du Mexique. Parmi ses nombreux cadeaux, que j’ai tous appréciés, il ya un tissu en laine provenant de son pays. Elle m’a raconté qu’elle l’avait acheté dans un marché artisanal de Valle de Bravo chez une dame native d’un de ces groupes ethniques : náhuatl, matlalzinca o purépecha…  L’ étoffe est souple et je pourrais l’utiliser comme écharpe, mais pour le moment, je l’ai disposée sur la table bien en vue… Qui fréquente mon blog sait que je préfère laisser parler les images, je vous invite donc dans mon séjour où rayonne un peu de chaleur mexicaine… Je remercie mon amie très chère pour m’avoir permis de publier le portrait de l’ artisane sans âge.












Partecipano alla staffetta:
Les blog qui participent au relais: