Pagine

domenica 9 ottobre 2011

Una gatta per amica

"J'aime les chats parce que j'aime ma maison. Et, petit à petit, les chats  deviennent l'âme de la maison". 

 
 
Come Jean Cocteau, amo la mia casa e la mia gattina e veramente credo che lei sia l’anima della casa … Occupa i luoghi e si sposta fiera da un ambiente all’altro posando su di noi il suo sguardo benevolo e protettivo … lei , il genio della casa!

Comme Jean Cocteau, j’aime ma maison et ma chatte, et je crois vraiment qu’elle est l’âme de la maison… Elle occupe les lieux et se déplace avec nonchalance d’un endroit à l’autre posant sur nous son regard bienveillant et protectif … elle, le bon génie de la maison




 
 I poeti conoscono bene il magnetismo dei gatti e spesso hanno celebrato i felini nei loro versi,  notissime sono le poesie che  Baudelaire ha dedicato loro; tuttavia vorrei proporvi oggi un poema di un autore belga amatissimo dalle maestre, Maurice Carême.

Les poètes connaissent bien le magnétisme des chats e souvent ils ont célébré les félins dans leurs vers, très connues sont les poésies que Baudelaire leur a dédiées ; toutefois aujourd’hui, je voudrais vous proposer le poème d’un auteur belge chéri des maîtresses d’école, Maurice Carême.


LE CHAT ET LE SOLEIL
Le chat ouvrit les yeux,
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux,
Le soleil y resta,
Voilà pourquoi, le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.

IL GATTO E IL SOLE
 
Il gatto aprì gli occhi
Ci entrò il sole
Il gatto chiuse gli occhi
Il sole ci restò

Ecco perché la sera
Quando si sveglia il gatto
Intravedo nel buio
Due pezzetti di sole

1 commento: